Qu'est-ce que la vidéo accélérée ?

Nous présentons ci-après les bases de la prise de vues en accéléré, l'histoire qui se cache derrière la technique populaire et comment tourner vos propres films accélérés avec une caméra numérique. 

Qu'est-ce que la vidéo accélérée ?

En général, une seconde de vidéo contient 24 arrêts sur image qui sont réunis comme un folioscope pour créer du mouvement. Lors de l'enregistrement d'une vidéo accélérée, ces trames ne sont pas capturés 
en temps réel. Elles sont plutôt espacées pour accélérer considérablement votre vidéo. Voici un exemple : si vous capturez une trame de vidéo par seconde, puis vous la lisez à la vitesse standard de 24 trames, la vidéo semble se déplacer 24 fois plus vite que la normale. Il est extrêmement ennuyeux de regarder l'herbe pousser en temps réel, mais si vous prenez une vidéo accélérée sur plusieurs jours, vous pouvez condenser l'ensemble du processus en quelques secondes.    

Qui est le pionnier de la technique accélérée ?

Utilisé pour la première fois dans un film en 1897 appelé Carrefour De L'Opéra, l'accéléré est devenu populaire au début du 20e siècle pour prendre des photos de la nature. Le photographe Arthur C. Pillsbury était connu pour ses clips accélérés de fleurs sauvages dans le Yosemite National Park, et il a capturé le cycle de vie entier avec un réglage de caméra personnalisé. Ses vidéos ont clairement montré la rapidité à laquelle les fleurs disparaissaient des prairies Yosemite, ce qui a permis aux directeurs des parcs nationaux de planifier des efforts de préservation active. Peut-être l'exemple le plus connu d'accéléré est Koyaanisqatsi, un film de 1983 qui a montré des scènes épiques de personnes et de nature.       

Voici quelques exemples de thèmes d'accéléré les plus célèbres : 

  • Plantes qui poussent et fleurs qui fleurissent
  • Étoiles dans le ciel du soir
  • Jour et nuit sur une ville effervescente
  • Achèvement d'un projet de construction à long terme

Comment fonctionne l'accéléré ?

Il est possible de prendre un accéléré manuellement avec une caméra numérique, mais ceci conduit inévitablement des différences d'exposition et erreurs de synchronisation. Pour une vidéo plus précise, nous recommandons d'utiliser un intervallomètre. Cet appareil est synchronisé avec le diaphragme de votre caméra, ce qui garantit que chaque trame maintient une apparence et synchronisation uniformes. Aujourd'hui, vous pouvez trouver des intervallomètres matériels et logiciels et de nombreuses caméras amateurs ont une fonction d'intervallomètre conçue pour ce modèle particulier.      

Pour désigner la vitesse accélérée en termes mathématiques, vous pouvez diviser la « vitesse de la caméra de projection » par la « vitesse de trame de la caméra ». Multipliez ensuite le résultat par la vitesse de caméra réelle que vous voulez utiliser. 


Vous êtes à la recherche du clip parfait pour votre production vidéo ?
Shutterstock en possède des millions ! Explorez notre collection.


  • Cet article vous a-t-il été utile ?

Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez ?