Qu'est-ce qu'un écran vert et comment puis-je en utiliser un ?

Connus sous le nom de " chroma keying ", les écrans verts permettent aux cinéastes de placer leur sujet dans l'espace, face à une prévision météorologique, ou n'importe où ailleurs. Aujourd'hui, l'effet est répandu dans les films, les émissions de nouvelles télévisées, les commentaires sportifs et les jeux vidéo. Avec une feuille de couleur, un éclairage bien placé et un ordinateur portable, n'importe qui peut exploiter cette technique pour sa prochaine production.


Vous êtes à la recherche du clip parfait pour votre production vidéo ? Shutterstock en possède des millions !
Explorez notre collection.

Comment fonctionne un écran vert ?
L'idée derrière le " chroma keying " est simple, mais brillante. Dans un logiciel de montage vidéo, vous pouvez sélectionner une couleur particulière (ou « clé ») qui sera supprimée de votre séquence. Ensuite, vous pouvez remplacer cette couleur par un autre calque vidéo. Si cela est bien fait, cette fonctionnalité permet de simuler une toile de fond réaliste et donner l'impression à vos acteurs qu'ils sont dans un autre monde. 
 
Sont-ils toujours verts ?
Techniquement, le processus de clé chroma peut être réalisé avec n'importe quel fond de couleur, mais le vert vif et le bleu sont les plus populaires. Étant donné que ces couleurs sont totalement distinctes du teint de la peau humaine, il y a peu de risque que les parties du corps soient coupées (ou " clavées "). Les caméras vidéo numériques sont également sensibles au vert, de sorte qu'il y a moins besoin d'édition et de prouesses d'éclairage pour obtenir une clé utilisable. D'un autre côté, les écrans bleus sont mieux adaptés aux appareils photo argentiques, car le négatif du film peut être limité au canal bleu. Il en résulte un arrière-plan clair, qui peut ensuite être copié sur un autre négatif pour obtenir l'effet final.
 
Le bleu et le vert peuvent avoir tout le mérite, mais des couleurs comme le magenta et le rouge ont également été utilisées pour faire disparaître des objets ou remplacer un arrière-plan.  
 
Qui a inventé la technologie ?
Développé dans les années 1930, RKO Pictures a d'abord utilisé des écrans bleus pour créer des transitions élaborées, comme un essuie-glace qui effacerait la scène précédente. En 1940, la technologie de l'écran bleu était utilisée pour les effets visuels dans les scénarios de films. Ces premières incursions dans le chroma keying présentaient beaucoup plus de limites que les écrans verts que nous voyons aujourd'hui. Au début, les caméras devaient être stationnaires pour que l'effet fonctionne, et les acteurs ne pouvaient pas changer de perspective non plus.
 
Dans les années 1980, les ordinateurs avaient suffisamment évolué pour pouvoir contrôler le processus d'impression optique nécessaire pour combiner des acteurs et des images de fond. Aujourd'hui, cela peut être fait avec un ordinateur portable en appuyant sur un bouton, et des sites comme Shutterstock permettent aux réalisateurs d'ajouter des visuels verts à leur travail sans enregistrer une seule image. Des éléphants, des avions et des foules géantes peuvent être insérés dans une scène, instantanément.
 
Comment puis-je utiliser un écran vert dans ma prochaine production ?
Voici ce dont vous aurez besoin pour commencer :

  1. Arrière-plan : Il existe de nombreuses façons de créer une toile de fond appropriée pour l'incrustation chromatique. Vous pourriez vous rendre au magasin de loisirs local et voir si ils ont des tissus de couleurs vives. Vous pouvez également acheter de la peinture verte à la quincaillerie, si vous avez des murs lisses ou des panneaux dans votre studio. Tant que l'arrière-plan remplit tout le cadre de votre caméra et ne projette pas d'ombres, vous êtes prêt.

  2. Un bon éclairage : En dehors de votre écran, un bon éclairage est l'élément le plus essentiel pour créer un effet crédible. En utilisant une lumière douce, vous devez l'étaler uniformément sur le fond, tout en éclairant votre sujet séparément pour minimiser les ombres et les reflets. Pour faciliter ce processus, déplacez votre sujet de quelques pieds devant l'écran, puis allumez-le en utilisant un système à trois points (c'est-à-dire deux feux angulaires de chaque côté formant un triangle avec le sujet).

  3. Trépied : un logiciel de suivi de mouvement est bien souvent trop onéreux pour la plupart des cinéastes indépendants, donc le mieux pour vous est de fixer l'appareil photo ou la caméra. Même le moindre mouvement peut faire ressortir votre sujet sur l'arrière-plan vert. Il suffit donc d'appuyer sur Enregistrer et de s'éloigner.

  4. Logiciel d'édition vidéo : Si vous avez bien géré les trois premières étapes, il devrait être facile de saisir l'arrière-plan. Tout d'abord, importez vos clips d'écran vert dans le logiciel, placez un visuel d'arrière-plan sur une deuxième piste, puis activez le filtre chromakey S'il y a encore un peu de vert visible ou de grain, vous pouvez ajuster davantage les paramètres de couleur. 

  • Cet article vous a-t-il été utile ?

Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez ?