3 tendances lourdes de l’impression 3D

La technologie qui monte auprès du grand public en ce moment, c’est l’impression 3D.

En à peine quelques années, bon nombre d’imprimantes 3D sont apparues, avec pour certaines, des prix que l’on n’imaginait pas il y a à peine 6 ou 7 ans. Celles à moins de 400 euros ne sont pas rares ! Alors, le marché s’organise peu à peu, les initiatives se multiplient, les tendances s’affirment.

1/ Le design

Les imprimantes “brutes de coffrage” qui faisaient la fierté des geeks sont désormais minoritaires. Les imprimantes 3D sont maintenant de plus en plus “habillées”, souvent dessinés avec soin. Leurs coffres les protègent et protègent également leur environnement proche.

Solidoodle
Solidoodle
Pirate 3D
Pirate 3D

2/ La précision

Aujourd’hui, la précision des imprimantes 3D “standard” est d’environ un dixième de millimètre. Dans un avenir (très) proche, la précision sera de l’ordre du dixième de micron ! Avec un prix annoncé de 3500 € environ pour l’une d’entre elles, elles n’en seront pas moins compétitives auprès de ceux qui ont besoin d’objets dénués de reliefs parasites. Cette précision est due aux avancées de la stéréolithographie (un laser durcit la résine liquide), une technique d’impression 3D qui semble promise à un bel avenir !

L'imprimante OWL Nano, d'Old World Laboratories
L’imprimante OWL Nano, d’Old World Laboratories
L'imprimante Form 1, de Formlabs
L’imprimante Form 1, de Formlabs

3/ Les nouveaux matériaux

Trois matériaux semblent sortir du lot pour concurrencer très sérieusement le désormais classique fil de nylon : l’acrylate et les résines photopolymères, auxquels ont peut ajouter les matériaux à base métal (le titanium, par exemple), souvent réservés à des usages plus professionnels. Ces nouveaux matériaux ont des qualités de résistance inédites avec le nylon habituellement utilisé.

Comments